• Isométrique

    Les tuyaux dans les unités de procédé sont très nombreux et leur cheminement est souvent complexe. Du fait de leur nombre, le poids qu’ils représentent sont nécessaire au calcul de la structure métallique. La création d’iso pour chaque tuyauterie permet un calcul plus précis des pertes de charges. Cet article a pour objectif de présenter les plans isométriques et mieux en appréhender la construction ou leur lecture.

     

    1      SYMBOLISATION

    1.1         Lignes directrices

    Afin de monter les tuyauteries correctement, il faut connaître leur orientation. Il est donc nécessaire de se référer à une direction repère qui doit obligatoirement figurer sur tous les plans isométriques. Cette direction repère est représentée par le biais d’une « rose des vents ».

    Par convention, toutes les perspectives isométriques sont établies avec seulement le Nord placé en haut et à droite du plan.

    1.2         Traits des lignes

    Tous les traits des lignes et épaisseurs sont dessinés en conformité avec les « procédures d’études CAO ».

    En général, les traits les plus utilisés sont :

     

     

    1.2.1        Ligne isométrique principale

    Les lignes isométriques principales sont les seules dessinées en continue et en gras.

    1.2.2        Lignes auxiliaires

    üLes lignes connectées à la ligne principale sont dessinées en pointillé.

    üLes équipements sont représentés et situés par ses axes. Si c’est nécessaire, le piquage peut être dessiné en pointillé.

    üToutes les files sont représentées avec le même style de traits que les axes

     

    image 1

    1.2.3        Tronçons des lignes à supprimer

    En ce qui concerne les lignes existantes modifiées, les parties à supprimer sont tracées en pointillé pour les différencier de celles qui sont à conserver. Il est aussi possible d’ajouter des croix dessus des tronçons à démonter pour les rendre plus visibles.

    1.2.4        Plans auxiliaires:

    Ils servent à définir les contours situés sur des plans qui forment des angles quelconques par rapport aux plans de référence. Il s’agit d’un triangle rectangle formé par le tube oblique et ses projections sur les axes principaux. Dans ce triangle il faut indiquer l’angle droit et l’hachurer verticalement pour les plans auxiliaires verticaux ou horizontalement pour les horizontaux.

    image 2

    1.3         Accessoires de tuyauterie

    Voici un extrait des symboles plus utilisés :

    image 4

     

    Les accessoires de tuyauterie sont standardisés et leurs dimensions peuvent être consultés dans le livre « Trouvay & Cauvin –Piping Equipement ».

    Par conséquent, les cotes des plans de tuyauterie peuvent être facilement vérifiables. Ces dimensions doivent être comparées avec celles des fournisseurs. Il se peut que les dimensions des fournisseurs ne correspondent pas aux standards.

    Les soudures existantes doivent être toujours représentées sur le plan.

    1.4         Robinetterie

    Il est nécessaire d’indiquer clairement les changements de diamètre nominal de la ligne représentée dans l’isométrique. Par conséquent, toutes les réductions, tous les réduits et bossages ont cette précision. L’ajout des types de bossages est optionnel.

    1.5         Instrumentation

    Tous les instruments doivent être placés et repérés dans le plan isométrique, même si le montage de l’instrument n’est pas représenté puisqu’il se trouve dans le document « standards de montage des instruments ». Par conséquent, les vannes d’instrumentation n’apparaissent pas dans l’isométrique ni dans la nomenclature de matériel. Elles sont considérées dans les standards de montage des instruments.

    1.6         Références

    Tous les plans isométriques doivent être placés par rapport aux files des plans d’implantation de l’installation. Cela permet de situer les lignes correctement dans l’installation et vérifier s’il y a des interactions avec d’autres lignes ou la structure.

    Concernant la cotation des lignes en fonction des références, soit elles sont cotées par rapport aux files, soit les lignes sont connectées à des équipements dont les coordonnés des axes sont spécifiés et, ainsi, elles sont cotées en fonction des équipements.

    1.7         Supports

    Les types de supports primaires ou standards sont indiqués dans le plan isométrique. Ils se distinguent par différents symboles, existantes dans la bibliothèque d’Autocad (voir « procédures d’études CAO » pour plus de détails). Une légende montrant l’équivalence de ces symboles doit être incluse dans le plan ou page de garde. Voici un extrait:

     

    image 4image 4
     

    Chaque plan de support secondaire doit inclure tous les numéros de lignes impliquées avec leurs numéros d’item correspondants. Ces numéros permettent d’identifier les différents supports dans les plans isométriques et nomenclature de matériel.

    1.8         Limites

    1.8.1        Tie-In

    Les tie-in montrent les raccordements entre la tuyauterie nouvelle ou modifiée et celle existante. Il est nécessaire de les indiquer dans le plan isométrique. Si le projet l’exige, une liste de tous les tie-in, incluant leurs coordonnées, est émise.

     

    1.8.2        Limite de batterie

    Les batteries limites identifient avec précision les limites des fournitures, services et responsabilité des parties à un projet. Elles sont indiquées clairement dans le plan isométrique moyennant le symbole ci-contre.

    Si la tuyauterie existante en dehors du BL est connue, elle peut être aussi identifiée sur le plan.

    image 5

    1.8.3        Changement de classe

    Tous les changements de classe dans la tuyauterie, doivent doit être représentés sur le plan isométrique.

    Dans le symbole, les deux classes doivent être indiquées.

    image 6

    1.8.4        Limite de ligne

    Si les caractéristiques du projet l’exigent, les limites de chaque ligne de tuyauterie seront représentées dans le plan. Le symbole ci-contre est alors utilisé.

    image 7

    1.9         Cotation

    La définition des origines et la répartition des cotes sont déterminées suivant les indications du plan d’ensemble.

    Afin de ne pas avoir d’erreurs concernant la cotation, quelques recommandations à prendre en compte sont à considérer :

    üEcarter la cotation du tracé de la tuyauterie qui sera ainsi plus apparent pour la lecture du schéma.

     

    image 8

    üLe cumul de cotes doit être fait en prenant en compte du déroulement de chaque phase de fabrication ou montage.

    üLes cotes relatives à un tronçon contenu dans un plan de référence seront groupées et tracées suivant les directions de ce plan.

     

    image 9

    üEviter de croiser les cotes contenues dans deux plans différents

    image 10

    üCotation d’éléments obliques :

    §  S’il s’agit d’un seul plan, indiquer les cotes du déport sur un triangle projeté dans un plan parallèle contenant l’élément oblique.

    image 11

    §  S’il s’agit de deux plans, indiquer toutes les cotes nécessaires à la détermination des éléments droits de tubes ainsi que les angles de cintrage ou courbes à souder.

    image 12

    üLa cotation des épaisseurs des joints est exclue de la cote. Néanmoins, elle peut être aussi contenue dans la cote si c’est nécessaire.

     

    Pour plus de détails sur les règles et styles de la cotation, voir le document « Procédures d’études CAO ».

    La tolérance dans la cotation est de ± 1 mm. Si besoin, les distances sont toujours arrondies à l’unité supérieure.

    Si la cote est approximative, le mieux est de l’indiquer sur le plan.

    1.10     Autre symbolisation

    image 13

    1.10.1    Révision

    Les indices de révisions sont représentés au moyen d’un triangle avec le numéro de révision correspondant inséré.

    Il est recommandé, pour plus de précision, de créer aussi des nuages qui encerclent les éléments nouveaux ou modifiés.

    image 14

    1.10.2    Sens du fluide

    Le sens du fluide  doit être toujours indiqué au moyen de flèches.

     

    image 15

     

    1.10.3    Pente

    Si la tuyauterie est en pente, cela doit être spécifiée avec le pourcentage d’inclinaison ou équivalent avec le symbole tel que représenté ci-contre.

     

    1.10.4    Connexions à la ligne principale

    üLes tuyauteries connectées à celle représentée dans le plan isométrique ont comme repère leur propre n° de ligne. Les lignes existantes peuvent être spécifiées comme tels en plus de leur numéro de ligne.

     

     

    image 16

     

    üConcernant les équipements, il est important d’indiquer leur nom et axes ainsi que leur coordonnées. S’il est nécessaire, noter le nom de la tubulure en question.

     

    image 17

    üDans le cas où la tuyauterie finit dans un égout ou équivalent, représenter l’élément en question de manière similaire au PID et le coter.

     

    2      RECOMMENDATIONS GENERALES

    A l’heure de vérifier les plans isométriques, il est recommandé prendre en compte :

    image 18

    Voilà avec ces informations, vous êtes normalement capable de mieux appréhender les Isos...

    J.M.


  • Comments

    No comments yet

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Add comment

    Name / User name:

    E-mail (optional):

    Website (optional):

    Comment: