• Année 2015

    La fois passée, j’ai abordé le fait qu’il fallait être « pro-actif » dans sa carrière professionnelle afin de mieux en profiter (si jamais vous n’aimez pas ce que vous faites, il est toujours temps de changer, tout au moins par étape). Le début de l’année 2015 montre le résultat de cette « pro-action ».

    L’année a commencée sur les chapeaux de roues puisque j’ai débuté un nouvel emploi dès le premier lundi de l’année 2015 dans une nouvelle entreprise. Le changement ne s’est pas opéré à ce seul niveau puisque l’entreprise en question est aussi dans un autre pays. Mais comment se sont déroulées les étapes ?

    Il y a globalement 6 étapes résumées ci-dessous :

    1.     -  Stagnation

    2.     -  Introspection

    3.     -  Discussion

    4.     -  Recherche

    5.      - Entretien

    6.      - Embauche

    Chaque étapes est détaillées plus bas.

    1.     1. Stagnation

    Quand on sent que l’on stagne, que l’on s’ennuie ou qu’il n’y a plus trop de motivation au travail, alors c’est le moment de se remettre en question. On peut profiter de ce moment pour se former soi-même par la lecture de documents (technique ou non) afin d’avoir une vision plus transverse sur le métier. Il est aussi possible de suivre des MOOC en cours du soir dans d’autre domaine afin d’augmenter ses compétences. Il est aussi possible de créer une entreprise et alors de valoriser ses compétences. Il y a plusieurs moyens de ne plus stagner mais si jamais

    2.     2. Introspection

    Maintenant que l’on sait que l’on veut changer, il faut faire une introspection, c’est-à-dire se poser des questions. Qu’est-ce que je veux faire ? Quelles sont les compétences que j’ai et celles qui me font défaut ? Est-ce que je souhaite changer de région ? Est-ce que je recherche plus de responsabilités ou moins ? Est-ce que je suis prêt à me réadapté à une nouvelle profession ? Est-ce que je veux privilégier ma vie personnelle ou familiale ?

    Il faut se poser un maximum de question et y répondre le plus honnêtement possible car ces les réponses à ces questions qui jugeront de votre motivation  changer, vous donneront ce que vous recherchez mais aussi le plan d’action afin d’y parvenir si vous voulez changer !!

    3.     3. Discussion

    Maintenant, il faut savoir que change de travail n’implique pas que vous ! Votre conjoint et vos enfants auront aussi une part à jouer. Vous rentrerez peut-être plus et au début vous serez moins disponible ou aurez d’autres contraintes. Il faut donc veiller à ce que tout le monde soit prêt de changer un peu de rythme de vie avant de lancer une recherche d’emploi.

    La discussion peut aussi se faire avec votre famille ou vos amis afin de savoir ce qu’ils en pensent et quels sont les compétences/défauts que vous avez. Vous pourrez ainsi recouper avec votre introspection.

    4.     4. Recherche

    Maintenant que vous êtes décidé, que tout le monde est prêt au changement, il ne vous reste plus qu’à rechercher.

    Vous savez aussi ce que vous recherchez aussi vous ne gaspillerez pas trop d’énergie à envoyer des candidatures au hasard. Il faut faire un CV et une lettre de motivation de manière très rigoureuse. Le temps passé dessus est particulièrement important car c’est ce qui permet de décrocher un entretien !!

    Une fois un CV envoyé, il ne suffit pas d’attendre une réponse. N’hésitez pas à relancer la procédure et vous montrerez que le poste vous intéresse.

    5.     5. Entretien

    L’entretien permet de voir l’adéquation du candidat par rapport au poste proposé. Il y a toujours un écart mais le but de l’entretien est de le jauger et ainsi de minimiser les risques des deux côtés. C’est donc un échange !!! Il faut se renseigner au maximum sur le poste, l’entreprise, l’environnement du secteur et ne pas hésiter à poser des questions pour mieux cerner l’entièreté du poste.

    Un entretien débouche parfois sur un refus, aussi il peut être intéressant de savoir pourquoi vous avez essuyé un refus pour finalement ensuite apprendre de ses erreurs.

    6.     6. Embauche

    Arrivé ici, vous avez tout réussi. Reste à maintenant à faire vos preuves et là, vous savez déjà comment faire.

     

    J’espère que cette méthode vous aidera si jamais vous sentez que votre travail n’est plus aussi intéressant qu’avant !

     

    J.M.


  • Comments

    1
    Toto
    Thursday 8th December 2016 at 11:03

    Bonjour Perrinpi,

    Je suis moi même "jeune" ingénieur procédé, en fonction depuis 3-4 ans, et comme vous l'avez été, je suis en phase d'introspection. sauf que je me demande même si je pourrai encore faire du procédé. Le problème est que je ne sais pas vraiment quoi faire d'autres. avec notre  d'ingés en GC, nous sommes assez spécialisés. Avez-vous des conseils pour envisager d'autres carrières ? ou se réorienter ? je ne sais même pas si c'est le boulot là qui me gène dans cette entreprise, ou si c'est carrément le métier d'ingé en procédé.

    hormis ça, je suis tombé sur votre site, je le trouve très bien. :)

     

      • Monday 9th January at 11:08

        Bonjour,

        C'est vrai qu'il n'est pas simple de se remettre en question. Il est possible de changer d'orientation pour devenir chef de projet par exemple. J'ai aussi rencontré des ingénieurs procédés dans les assurances. Ceux-ci sont chargés d'estimer si la compagnie d'assurance peut assurer les risques de l'entreprise en question. Il y a parfois des orientations vraiment surprenante.

        Il est aussi possible de devenir ingénieur commercial, ou même intervenant à l'université.

        Il y a beaucoup de différente orientation possible et ce sera toujours en fonction de vos goûts et de la façon dont vous voyez votre avenir. Des formations sont possible pour mieux vous approcher de vote but. J'ai un ancien camarade de promo qui est devenu humouriste !

        Je vous souhaite bon courage dans votre reflexion.

         

        J. M.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Add comment

    Name / User name:

    E-mail (optional):

    Website (optional):

    Comment: